Charte de la Radio

Radio La Locale est gérée par l’association La Mauvaise Herbe.
Adhérer à La mauvaise herbe, fréquenter et utiliser les locaux de la radio suppose l’acceptation de la charte ci-dessous
Dans les statuts de La mauvaise herbe déposés en préfecture on peut retrouver le descriptif et les buts de cette association. Voici toutefois en préalable un bref rappel des objectifs de La mauvaise herbe et de La
Locale puisque ce sont ces objectifs qui déterminent la base sur laquelle a été écrite cette charte.
Cette association a pour but de promouvoir, de favoriser et diffuser la communication , l’information et la culture notamment par l’ intermédiaire de la radio libre “la locale “, radio à but non lucratif. Cette association se donne un rôle culturel et social, basé entre autre sur les principes de l’ éducation populaire, des droits humains et du progrès social et environnemental.
La charte :
➢ Adhésion :
Pour proposer une ou plusieurs émissions régulières en direct ou sous forme de fichiers audio prêts à diffuser, il convient d’adhérer à l’association La Mauvaise Herbe.
À cette date l’adhésion est de 15€ annuels, pour une personne physique, mais reste à l’appréciation de chacun-e, selon ses moyens. Elle est de 30 euros pour une personne morale (association, structure, entreprise, …).
Ayant choisi de se dispenser -et de dispenser ses auditeurs- de la publicité, la radio a donc besoin de leur soutien régulier.
L’adhésion à l’association présuppose l’acceptation de la charte affichée dans l’entrée.
Mais, consultée ou pas, cette charte s ‘applique à toute personne fréquentant les locaux de la radio.
➢ Adhérents et Bénévoles :
Sont considérées comme bénévoles les personnes participant régulièrement aux activités de la radio en produisant des émissions, de la formation, ou en offrant des services utiles à son fonctionnement. L’association ayant opté pour un échange horizontal, chaque adhérent peut assister au
Conseil d’Administration (C.A.) et y participer. Le bureau tiendra compte des remarques et des propositions.
Il existe un Comité d’Antenne, (C. Ant.). Il est animé par des bénévoles et/ou des salarié-e-s.
Peuvent y assister activement les adhérents souhaitant participer aux émissions, en créer de nouvelles ou intervenir sur la forme et le contenu de ce qui passe à l’antenne.
➢ Exigences quant au comportement de toutes personnes fréquentant les locaux de la radio :
Sont bannies toutes formes de discriminations, raciste, sexiste, homophobe… Également toutes insultes, agressions physiques ou verbales, attitudes machistes, dominatrices ou méprisantes dans le ton ou la façon de s’adresser aux autres. Sont appréciées la modération, le calme, l’esprit de conciliation et l’humour. Des moments de non-mixités ponctuels et clairement annoncés sont tolérés.
Les locaux doivent êtres entretenus par toutes et tous au quotidien et chacune et chacun doit veiller à avoir rangé et nettoyé ce qu’il ou elle à salit avant de quitter la radio. La Locale met ses toilettes à disposition du public et également son point d’eau à la cuisine.
Ponctuellement, sont organisés des chantiers d’aménagement du local pour lesquels le plus grand nombre d’adhérents est fortement conseillé.
On ne peut pas fumer à l’intérieur car des non fumeurs, des visiteurs et de jeunes enfants sont amenés à fréquenter la Locale et à y séjourner. Les fumeurs, de passage, bénévoles ou salariés peuvent le comprendre et s’organiser pour sortir, autant de fois qu’ils ou elles le souhaitent, fumer à l’extérieur. Les non-fumeurs, souvent anciens fumeurs sachant la force de l’addiction au tabac, leur sont reconnaissants d’accepter cette contrainte.
Les personnes entrant à la radio doivent s’assurer avant de pénétrer dans les studios qu’aucune émission en direct, en préparation ou en enregistrement ne soit en cours pour éviter de perturber le bon
déroulement des activités. Un signal les préviendra sur la porte du studio.
De même dans les deux espaces, entrée et studio, en dehors de toute émission il peut y avoir des personnes qui travaillent, il est donc préférable de rester discret et de signaler sa présence sans les interrompre et attendre qu’elles soient disponibles. Certains travaux de montage d’émission ou de dossier sont minutieux et demandent calme et concentration.
Mais La Locale reste conviviale et dans son espace de réunion, la pièce d’entrée, on peut trouver un présentoir d’informations diverses sur les événements locaux à venir, des revues, des tracts, des annonces. Sont prévus des sièges pour prendre son temps et un coin café-thé-tisane.
Penser au réassort des denrées que l’on consomme.
Les locaux n’étant pas très grands, veillons à ce que toutes les activités s’y déroulant cohabitent.
➢ Participation active à la vie de la radio :
Pour la réalisation d’émissions ou de toute prise de son destinée à être diffusée par La Locale, il est possible d’emprunter du matériel. Afin de conserver ce matériel en état de fonctionnement, il est nécessaire de veiller à le protéger de toute sorte de détérioration. Emprunter ce matériel oblige à noter dans le cahier prévu à cet effet : ses coordonnées, le descriptif de l’objet emprunté, et la date de l’emprunt.
Seuls les ordinateurs de l’entrée sont accessibles au public si nécessaire, pour consulter une boîte de messagerie ou un site internet. Pour utiliser un ordinateur il est nécessaire de s’adresser aux permanents, salariés ou aux bénévoles présents.
Les ordinateurs du studio ne sont accessibles qu’aux salariés et bénévoles ; il est important de contrôler les onglets actifs pour vérifier qu’il n’y ait pas de téléchargement en cours avant de les fermer si cela est nécessaire. Il faut également vider le bureau de ses propres enregistrements pour ne pas l’encombrer et donc penser à amener une clé avec soi pour récupérer son travail en cours ou terminé.
➢ Un fonctionnement coopératif qui permet de partager outils et objectifs :
Pour faire fonctionner la radio en favorisant coopération, organisation et implication de tous, les adhérents, dans le cadre du bénévolat peuvent aider les salariés ou d’autres bénévoles, soit ponctuellement selon les besoins, soit sur des projets existant auxquels ils peuvent apporter leurs talents
et leurs connaissances comme par exemple : Recherche de labels, recherche de labels alternatifs innovants, proposition de nouvelles musiques, prise de contacts avec labels et maisons de production ou autres radios libres pour développer des partenariats.
Communication : création de plaquette, de flyers, création et renouvellement de jingles pour la promotion de la radio ; réalisation d’annonces relatives à la vie associative de la radio ; diffusion de ces supports pour faire connaître davantage notre radio.
Rencontres et échanges locaux : Développer les partenariats existants, les formaliser par une convention avec les acteurs locaux ; faire connaître par la diffusion les acteurs locaux.
Subvention : recherche des différentes possibilités ; montage des dossiers ; suivi des dossiers en équipe avec les salariés en poste sur ces sujets.
Production : étude des possibilités de production des émissions de la radio ; montage des dossiers, suivi des dossiers, aide à la production en équipe avec les salariés en poste sur ces sujets.
Proposition de stages de formation sur l’écriture radiophonique, l’outil de diffusion en direct, le montage de fichiers audio, l’interview en studio ou à l’extérieur, et les outils.
Il est indispensable de réserver une plage sur le planning du studio d’enregistrement et de se coordonner avec le technicien pour l’enregistrement et la diffusion de son émission et/ou de participer au comité d’antenne.
La radio ayant besoin d’attester de son volume d’activités pour l’obtention de subventions, il est obligatoire pour chaque émission de remplir :
– la fiche conducteur d’émission
– et, si des intervenants extérieurs sont présents à l’antenne, la fiche attestation d’enregistrement et de les remettre dans le casier dédié à cet effet.
En cas de problème technique, prévenir quelqu’un le plus rapidement possible.
Les événements et les réunions des différentes instances sont affichés dans l’entrée, sur le tableau.
En direct, chacun est responsable de ses propos, l’association est responsable des programmes rediffusés.
Le local est ouvert aux heures de permanence ou sur rendez-vous. Un salarié est présent plusieurs jours par semaine. Les horaires sont affichés à l’entrée.
La Locale,
13 rue Joseph Pujol,
09200 Saint-Girons